Tournoi amical du 18 janvier

Le 4ème Trophée de la Reine Blanche de Sassenage a eu lieu ce samedi 18 janvier 2020.
Ce tournoi a été spectaculaire tant sur le plan de la compétition que sur le plan de l'imprévisibilité des résultats, si on le compare avec les éditions précédentes.
Le très jeune Justin Samouh a fait sensation en gagnant le tournoi, au départage avec Slavko Marjanovic.
Classement final:
Legende: Pts = points, R1 - R7 = résultats des rondes, W = blancs, B = noirs, DE = départage au match direct, MW = nombre des victoires, BU1 = score Buchholz cut 1.

Première ronde

Patrick - Slavko. Les blancs poussent correctement 6. e5!?  g4 :
Mais, au lieu de maintenir la poussée avec 7. d4  cxd4 cxd4, avec une position très prometteuse, ils abandonnent le pion avec 7. h3?. Les noirs n'ont pas cédé l'initiative et ont continué d'augmenter la pression.
Fabrice - Philippe. Les blancs obtiennent l'initiative rapidement et laissent aux noirs une seule chance, qui pouvait leur coûter la partie:
17. a4?, mais les noirs n'en profitent pas avec 17..  a7 18.b3. 17.. xa2 devait renverser la situation.
Gérard - Manuel. Les blancs obtiennent une initiative stable et gagnent un pion, mais se font attraper la dame dans une situation qui ne les y obligeait pas. Après quelques échanges, la résistance n'avait plus de sens.
Justin - Mesbah. Une partie très aigüe des deux côtés, avec un affrontement des pièces lourdes sur le flanc roi. En position complexe, les blancs font une erreur et cèdent d'abord une qualité, après quoi leur position dégrade désespérément.

Deuxième ronde

Mesbah - Fabrice. Une ouverture calme du côté des blancs, ils ne profitent pas d'une erreur des noirs au 17e coup et eux-mêmes font une erreur fatale au 28e coup.
Slavko - Lucas. L'ouverture des blancs n'est pas très offensive, mais ils arrivent à pousser les noirs à l'erreur avec 12. b5?!, qui aurait pu donner un très bon jeu aux noirs après 12..d5!:
Mais l'échange immédiate des pions a permis aux blancs de gagner du matériel. Les noirs ont presque réussi à équilibrer le jeu entre les coups 19 et 22, mais une deuxième erreur au 23e coup les a privé des dernières chances.
Manuel - Patrick. Les noirs ont rapidement laissé un avantage aux blancs, suite au 3.. f6?!, qui est souvent inopportun. Mais cet avantage s'est effacé après l'échange sur la même case:
Si le fou reculait sur e3, 7..xe4 n'était pas possible à cause de 8. d5!. Les blancs ont ensuite créé une très forte pression sur la colonne f et surtout la case f7, mais ont failli tout perdre en sacrifiant une pièce. Les noirs n'en ont pas profité, leur roi est allé en randonnée mortelle et s'est créé un piège sur la case c6.

Troisième ronde

Fabrice - Manuel. La première table s'est vue affronter deux des trois leaders du moment, ce qui a donné du stress et de l'imprévisibilité dans le déroulement de la partie. Les blancs, en essayant de créer des menaces simples sur des faiblesses noires, ont permis à l'adversaire de se consolider et obtenir un avantage positionnel considérable:
Les noirs gagnent une qualité après 24. b2?  g3+ 25. g1  xd3 26. xd3  xf1 (24. f5! réfutait la tactique). Mais quand le zeit-not est arrivé pour les deux, une série d'erreurs dans des positions gagnantes pour les deux côtés a permis d'enlever tout le matériel de l'échiquier et déclarer match nul.
Philippe - Slavko. Les blancs jouent l'ouverture correctement et obtiennent une position très comfortable vers le 15e coup:
15.. xh3?! est une imprécision, mais les blancs se dépêchent pour reprendre sur h3, au lieu de faire un coup intermédiaire b6!. Ensuite, leur position se dégrade vite et cinq coups après ils entrent dans un mat forcé.
Lucas - Justin. Les blancs ne se soucient pas de roquer, en espérant obtenir plus d'espace pour exercer une pression:
Mais cette approche s'avère inefficace, parce que les noirs ouvrent le jeu au bon moment, echangent les pièces blanches les plus actives et paralysent leurs forces sur leur propre territoire, en pénétrant avec les deux tours:
Une très bonne technique positionnelle réalisée par le futur vainqueur du tournoi!

Quatrième ronde

Slavko - Fabrice. Les blancs cèdent l'initiative vers le 12e coup et donnent aux noirs un avantage positionnel important, avec la dame noire dans le camp adverse, mais intouchable, et avec une bonne perspective d'ouvrir le jeu pour attaquer le roi:
Pourtant les blancs arrivent à obtenir un avantage après avoir provoqué des échanges et bloqué le fou adverse. Au 28e coup, ils commettent une erreur:
e4?, qui devait coûter un cavalier, par exemple 28.. d5! 29. e3 e6!. Mais les noirs pardonnent l'erreur avec e6?? direct, la tour sur a8 est perdue et leur position s'écroule immédiatement.
Manuel - Justin. Une erreur tactique des blancs au 8e coup, dans une position égale, a permis aux noirs de gagner un avantage stable et de l'augmenter pendant une vingtaine de coups suivants. La partie se termine par un sacrifice de la dame:
25.. c1+ 26. xc1 xc1#
Mesbah - Lucas. Les blancs obtiennent un avantage décisif vers le 18e coup, mais se trouvent dans une position perdante suite à une seule imprécision. Le jeu adverse n'a pas été très coordonné ensuite et les blancs ont regagné leur avantage au 25e coup pour le transformer en victoire.

Cinqième ronde

Avant cette ronde, Slavko était en tête du classement avec un résultat parfait. Il était poursuivi par Justin et Mesbah, qui avaient chacun un point de moins.
Justin - Slavko. Cette partie a été déterminante pour le résultat final du tournoi. Les blancs jouent l'ouverture plutôt calmement, avec quelques pertes de tempos et donnent une première chance d'avantage aux noirs:
13. b4? et b3 permettait aux noirs de gagner une qualité facile.
Quelques coups après les blancs sacrifient un pion et un fou en espérant casser la défense adverse:
20. c6? xd2. Les sacrifices ne sont pas corrects, mais les noirs doivent d'abord écarter les menaces. 21. xb7+ xb7 22. b1+ c8 23. c6. C'est le moment crucial de la partie:
Pour conserver l'avantage, les noirs ont deux options, d6 ou d6, mais c'est a5? qui est joué, ce qui renverse la situation et les blancs réalisent l'avantage obtenu.
Manuel - Mesbah. Les blancs échouent dans l'ouverture, déjà au 3e coup, en répondant incorrectement à la défense Pirc, tandis que le camp adverse joue sans erreurs.
Fabrice - Patrick. Les blancs obtiennent très facilement un avantage gagnant dans l'ouverture, le concèdent plusieurs fois pour le reprendre et enfin mater le roi adverse resté coincé dans le centre.

Sixième ronde

Avant cette ronde, trois joueurs ont 4 points (Mesbah, Justin et Slavko), un (Fabrice) est à un demi-point derrière.
Mesbah - Slavko. Les blancs laissent rapidement l'initiative, tardent à développer les pièces et ne profitent pas de la seule chance de saisir du matériel que les noirs leur offrent. Les noirs continuent d'augmenter la pression et la partie se termine par un mat, dans une position avec un rapport de matériel insolite avec un avantage de cinq pions pour le côté gagnant:
Justin - Fabrice. Cette partie a été la plus équilibrée du tournoi, la plus positionnelle et la plus longue. Pendant presque soixante coups, aucun des côtés n'a abtenu d'avantage gagnant. Les blancs n'ont proposé qu'une seule chance aux noirs d'obtenir un avantage au 27e coup:
27.. 7d7?! a été joué précipitamment et suivi de 28. xb4!, avec une initiative croissante pour les blancs. Pourtant, la manoeuvre b4-d3-e5, suivie du coup de la tour, donnait une pression écrasante en faveur des noirs.
Les noirs avaient de bonnes chances d'obtenir une nulle dans une finale de tours avec un pion de moins, mais le zeit-not les a forcés à faire une erreur:
58.. f5? est un affaiblissement, au lieu de continuer de manoeuvrer avec la tour sur a2-e2 ou d1-d3.
Philippe - Lucas. Un jeu bien équilibré, mais au 16e coup les blancs font une imprécision qui permet aux noirs de capturer le pion a2, bloquer la première rangée et déclarer échec et mat de manière inattendue au 21e coup:

Septième ronde

Avant cette ronde, seuls Justin et Slavko avaient des chances de gagner la première place, tous les deux étant en tête du classement avec 5 points.
Slavko - Manuel. Les blancs obtiennent un avantage gagnant déjà au 9e coup, mais les noirs résistent férocement et désespérément pour faire durer la partie presque soixante coups.
Philippe - Justin. Les partie a été équilibrée pendant longtemps et les blancs ont de temps en temps une initiative. Les blancs font une première erreur au 27e coup:
27. c2?. Cette erreur n'est pas fatale, les noirs n'ont qu'un léger avantage, mais elle a été aussitôt suivie d'une série d'autres, qui ont donné la victoire aux noirs.
Gérard - Fabrice. Les blancs cèdent l'initiative dans l'ouverture, la récupèrent au milieu et obtiennent un avantage gagnant de deux pièces, malgré le pion passé des noirs. Mais, au moment critique du jeu, les liens entre les pièces blanches se rompent:
34. e5?? et la résistance ultérieure est inutile pour les blancs.

Remise des prix

Comme les récompenses du tournoi, le club a proposé ses traditionnels trophée et médailles, accompagnés de chocolats, mais aussi deux abonnements d'un mois au site chess24.com. Les gagnants de la première et de la deuxième place ont reçu ces abonnements.
Bravo aux gagnants et à merci à tous les participants pour cette compétition passionnante!
Nous espérons bien vous revoir à la prochaine édition du trophée en mars cette année.

Parties

Voici les parties que nous avons pu enregistrer:
La plupart de ces parties sont également accessibles dans une study sur lichess.org. Signalez-le-moi si vous voulez y accéder.